Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités agricoles Corses > Sécheresse : point d'actualité au 7/09/2022

Sécheresse : point d'actualité au 7/09/2022

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Mercredi 7 septembre s’est tenu un nouveau Comité Ressource en Eau dans les préfectures de Haute-Corse et de Corse-du-Sud pour faire le point sur l’état de la ressource, des prévisions, et des décisions à prendre, concernant l’agriculture notamment.

La situation est donc bien plus favorable qu’en début de mois, avec des prélèvements qui sont grandement en baisse et des prévisions qui font éviter les situations de crise annoncées depuis le début de la saison estivale. C’est pourquoi il a été décidé l’allègement des mesures de restrictions de l’usage agricole de l’eau dans les deux départements (arrêté 2A en pièce jointe, arrêté 2B à paraître), dont voici les nouvelles mesures :

En Corse-du-Sud 

  • est interdit entre 12h et 17h, l’irrigation par aspersion des cultures et prairies.
     

En Haute Corse :

  • du jeudi 8h au vendredi 8h est interdite l'irrigation des surfaces productrices de fourrages, de céréales ou oléoprotéagineux, ou destinées au pâturage des animaux
  • du mardi 8h au mercredi 8h est interdite l'irrigation des surfaces en arboriculture

Climat
Si des pluies assez importantes se sont abattues sur la région (valeurs supérieures aux normales de saison), elle se sont pour le moment concentrées sur le relief et la façade Ouest, et le déficit se poursuit tout de même au niveau régional. En effet, le déficit pluviométrique moyen depuis janvier est de 40% mais reste très variables d’un territoire à l’autre, avec environ 30% pour le relief (qui a bénéficié des précipitations récentes) contre 60% pour le Cap Corse. Sur l’année hydrologique 2021-2022 (de début septembre à fin août), on compte 36% de pluies en moins cette année.

Températures
L’été 2022 a été très chaud, avec des températures moyenne de +2,4°C par rapport aux normales saisonnières, allant même jusqu’à +4,5°C pour la façade Sud-Ouest et la Plaine Orientale.

Prévisions
pour les prochaines semaines, les tendances orageuses se poursuivent mais restent très localisées et difficiles à prévoir, il y a donc de grosses incertitudes sur la quantité et la répartition de ces orages, qui ont pour l’instant plutôt bénéficié au centre et à l’ouest de l’île. A plus long terme, sur les mois de septembre, octobre et novembre, il est prévu des températures au-dessus des normales, et nous devrions donc voir la formation d’épisodes méditerranéen de grande intensité comme on peut le voir actuellement dans le Gard et l’Hérault.

Hydrologie naturelle 
Début de recharge des nappes de la façade ouest, mais le rabattement se poursuit sur les nappes alluviales de l’Est, avec une très grande vigilance sur la nappe du Bevinco, qui est au plus bas et pourrait avoir pour conséquence des intrusions salines dans le secteur. La situation des cours d’eau, qui était très déficitaire sur l’ensemble de la région au début du mois d’Août, est contrebalancée par la succession d’épisodes orageux sur le relief qui ont régulièrement aboutit à des phénomènes de crues d’importance limitées, mais qui deviennent de plus en plus réguliers. Au 1er septembre, la majorité des cours d’eau des grands bassins versants ont des débits dans les normales de saison. En revanche, ce phénomène est moins marqué sur les secteurs côtiers de la Plaine orientale et de la Balagne, où aucune pluie significative n’a été enregistré. Dans le Cap Corse, les débits des cours d’eau sont toujours à la baisse, dû à l’absence de précipitation.

Ouvrages hydrauliques
S’il y avait déjà eu des améliorations pendant le mois d’août sur la majorité des bassins versants, notamment grâce à la diminution des ETP et l’arrêt de l’irrigation de beaucoup de cultures, la situation restait jusqu’ici assez préoccupante sur les secteurs de la Plaine orientale et dans le Cap Corse, où la sécheresse a été la plus intense cette année.  Depuis, avec la diminution des consommations en plaine, on voit l’apparition de nouveaux scénarii probable qui nous font passer l’automne sans même atteindre le stock de sécurité, fixé à 3hm3 sur l’ensemble des ouvrages de Plaine. Dans le Cap Corse, en revanche, l’absence de pluie a conduit au tarissement des sources et le niveau des nappes exploitées par les forages diminue drastiquement. La mise en service de l’unité de désalinisation, prévue fin septembre à Tominu, devrait concorder avec l’épuisement du stock d’eau potable de Stullone.


Contact 

Chambre d'Agriculture de Haute Corse
Djavan Daoût

Pôle Productions Végétales
Conseiller Irrigation et Gestion de l’Eau
04.95.32.84.44 
djavan.daout@remove-this.haute-corse.chambagri.fr