Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités agricoles Corses > Agritourisme: des aides pour financer vos projets de "slow tourisme"

Agritourisme: des aides pour financer vos projets de "slow tourisme"

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’ADEME et la Direction Générale des Entreprises (DGE) ont lancé l’appel à projet Slow Tourisme, troisième axe du Fonds Tourisme Durable. Cet appel à projets vise à financer l’émergence et le développement de l’offre de « slow tourisme » en France. Il est doté de 2 millions d’euros répartis en deux vagues.

Date limite : 14 juin 2021.

Le Slow Tourisme est défini comme le tourisme du « temps choisi » (pas forcément de la lenteur), permettant au « touriste » d’être en rupture avec son rythme de vie quotidien. Cette forme du tourisme mise fortement sur les expériences et l’authenticité, avec une approche immersive, permettant de rentrer en contact avec le territoire visité et les personnes qui y sont implantées.

Cette pratique s’inscrit dans le tourisme durable.

Cette définition est très proche des valeurs promues par Bienvenue à la ferme depuis plus de 30 ans : le contact avec les agriculteurs, la valorisation des savoir-faire et de la diversité du patrimoine agricole et gastronomique, l’accueil de visiteurs sur les exploitations, la possibilité de vivre des expériences authentiques.

La DGE a mis à disposition une boîte à outils pour le développement du Slow Tourisme qui sert également de support à cet appel à projets.

 

L'Appel à projets "Slow Tourisme"

Pour accéder à toutes les informations et détails sur cet appel à projets : cliquez-ici

Objectifs

  • Faire émerger et structurer l’offre ;
  • Montée en qualité de l’offre ;
  •  Faciliter l’accès des porteurs de projets à l’ingénierie et aux financements

Structures éligibles

  • TPE et PME, associations, SCOP, SEM, entreprises unipersonnelles incluses ;
  • Les particuliers loueurs de chambres d’hôtes, meublés de tourisme ou assimilés, cette activité devant avoir fait l’objet d’une déclaration en mairie et d’une inscription au Registre du Commerce et des Sociétés.
  • Les opérateurs du tourisme social (critères détaillés dans l’AAP)
  • Les collectivités propriétaires ou gestionnaires de meublés de tourisme ou assimilés, de campings et parcs résidentiels de loisirs, souhaitant enrichir cette offre d’hébergement d’un produit de slow tourisme, quel que soit le mode d’exploitation de ces hébergements.

Les projets d’agritourisme sont éligible s’ils respectent les critères ci-dessous.

Conditions d’éligibilité

Cet appel à projets vise les zones rurales, une liste détaillée des communes éligibles est accessible sur la plateforme AGIR (cliquez-ici). 358 communes corses sont éligibles.

Chaque porteur de projet devra obligatoirement joindre à son dossier un avis sur son projet, émis par un opérateur du tourisme (ADT, Comité Départemental du Tourisme, Office de Tourisme,…). Un modèle est disponible sur la plateforme Agir. 

Les projets doivent également s’inscrire dans le slow tourisme :

  • Mise en valeur / protection des patrimoines culturels ou naturels dans le respect des valeurs du slow tourisme
  • Développement de produits ou services d’itinérance douce dans une optique de découverte immersive des territoires ;
  • Développement d’offres de slow tourisme au sein de prestations de tourisme social et solidaire ;
  • Création de services touristiques innovants à destination des clientèles du slow tourisme ;
  • Création et/ou adaptation d’hébergements touristiques inscrits dans un projet de slow tourisme.

Les dossiers doivent répondre aux exigences suivantes :

  • Pilier 1 : Favoriser l’expérience du touriste, en s’appuyant sur les principes de sobriété et d’efficacité énergétique pour limiter les impacts environnementaux.
  • Pilier 2 : Porter attention à la gestion du temps.
  • Pilier 3 : Avoir recours à toutes les formes d’écomobilité portant des bénéfices environnementaux et sanitaires.
  • Pilier 4 : Impliquer l’ensemble des acteurs de la filière touristique dans la protection et la valorisation des patrimoines naturels et culturels.

Financements

L’enveloppe « Slow Tourisme » de 2 millions d’euros est déployée en deux vagues :

  • Vague 1 : 1 million €, Avril 2021 – 16 juin 2021 à 16 heures. Cette vague s’adresse surtout aux projets déjà matures.
  • Vague 2 : 1 million €, Septembre 2021 – Novembre 2021. Cette phase s’adresse aux projets en construction ainsi qu’aux projets refusés lors de la Vague 1

 

Les dossiers sont étudiés au fil de l’eau, pour la première vague, les réponses seront données au fil de l’eau également sans attendre la fin de l’AAP.

Parmi les projets éligibles, deux types sont distingués :

  • Projets ambitieux : Financement minimum 80 000€, maximum 200 000€ ;
  • Projets plus modestes : Financement minimum 20 000€, maximum 80 000€ ;

 

Le financement apporté par le Fonds Tourisme Durable doit représenter maximum 70% de l’enveloppe totale.
Le dossier est à renvoyer avant le 14 juin 2021.