Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités agricoles Corses

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

BSV maraîchage corse : le réseau 2018

Le Bulletin de Santé du Végétal est rédigé à partir d’informations collectées dans le cadre

d’observations régulières réalisées sur des parcelles séléctionnées pour représenter le bassin de production des cultures maraîchères en Corse.

Pour cette année 2018, les observateurs de la FREDON Corse, de la Chambre d’Agriculture de

Haute-Corse et de l’Inter Bio Corse ont sélectionné 19 parcelles de référence (dites « fixes ») sur

lesquelles des observations et la pose de pièges seront effectuées.

Choix des cultures

Les cultures sélectionnées représentent les plus importantes productions maraîchères en Corse : 

  • Tomate - sous serre et plein champ,
  • Melon - plein champ et sous serre,
  • Salade - plein champ,
  • Oignon - plein champ,
  • Courgette - plein champ,
  • Poivron – sous serre,
  • Fraise - plein champ, sous serre et hors sol.

Les observations de ces parcelles « fixes » seront réalisées tout au long de la saison printemps - été. Des observations réalisées par les techniciens sur des parcelles non incluses dans le réseau (parcelles dites « flottantes ») permettront d’affiner l’analyse de l’évaluation du risque.

Les BSV « cultures d’hiver » seront rédigés à partir d’observations de parcelles flottantes.


Les parcelles

Le réseau 2018 se compose de 19 parcelles de référence (cf tableau 1) pour 7 cultures suivies.

Il couvre l’ensemble du bassin de production maraîchère de l’île. Toutes ces parcelles fixes sont conduites selon une agriculture conventionnelle, raisonnée ou biologique.

Les bio-agresseurs sont pour la plupart identifiés à partir d’observations mais peuvent également être suivis par piégeage.


L'observation des bioagresseurs

Les différents bio-agresseurs seront suivis selon les protocoles nationaux : méthode, période et fréquence d’observation (des protocoles d’observations ont été définis en local et validés au niveau national).

Ainsi, les observations sont réalisées de manière très précise et conventionnelle afin d’évaluer le risque le plus juste pour chaque maladie et ravageur. L’analyse du risque est un indicateur très important dans la lecture du bulletin de santé du végétal.

Les informations sur les bio-agresseurs diffusées dans ces bulletins correspondent à des observations réalisées dans quelques parcelles seulement. Elles ne peuvent en aucun cas remplacer les observations de chaque producteur dans ses cultures.

Le risque annoncé correspond au risque potentiel connu des rédacteurs, sans tenir compte de la façon dont les problèmes peuvent être gérés par les producteurs dans les abris ou les parcelles.

En cultures sous abris plus encore que dans d’autres types de cultures, chaque parcelle est une entité spécifique, plus ou moins isolée de l’extérieur.

L’arrivée et l’évolution des problèmes sanitaires dans ces parcelles, même si elles sont influencées par lesconditions extérieures (pression des ravageurs, environnement, climat…), dépendent aussi beaucoup du type d’abri, des équipements, des techniques culturales et surtout de la stratégie mise en oeuvre par le producteur.


En 2018, nous nous efforcerons de vous diffuser des alertes aux adventices rencontrées
 dans les cultures
 avant que la plante ne devienne un problème pour le maraîcher.